Cartilages et ménisques

L’ensemble des surfaces articulaires est recouvert d’une couche de cartilage de quelques millimètres d’épaisseur qui leur permet de s’articuler les unes par rapport aux autres.

L’ensemble de la cavité articulaire du genou est tapissée par une membrane synoviale. Cette synoviale sécrète le liquide de synovie qui permet de lubrifier l’articulation.

Les ménisques sont des fibrocartilages de forme triangulaire. Ils ont au niveau du genou un rôle stabilisateur et surtout un rôle amortisseur. Ils permettent en effet d’homogénéiser les pressions sur l’ensemble des surfaces articulaires.

Toute anomalie ou pathologie à leur niveau retentira donc sur ces deux fonctions.

L’articulation du genou réalise des mouvements de flexion et d’extension de la jambe sur la cuisse. Il existe, de par la configuration anatomique des pièces, un mouvement de rotation automatique du tibia sur le fémur lors de ce mouvement de flexion / extension.

Les flexions / extensions varient d’un angle de 0° à 140° environ.

Chez certaines personnes dites hyperlaxes (très souples) il existe un récuvartum (de profil, la jambe est arquée vers l’arrière). Ce récuvartum est d’autant plus important que le sujet est porteur d’une hyperlaxité constitutionnelle.

La couche de cartilage située sur les surfaces osseuses ne se régénère plus lors du passage à l’âge adulte. Cette perte de cartilage, par usure ou par traumatisme, est donc irréversible.