Hallux Rigidus ou Dorsal Bunion

Les traitements chirurgicaux

Ils sont au nombre de deux, l’un consiste à ne pas conserver pas l’articulation, l’autre essaye de préserver cette articulation en améliorant les conditions mécaniques.

Le traitement conservateur

Pour améliorer la mécanique de l’articulation, on peut

  • Pratiquer l’ablation de la bosse osseuse supérieure. On supprime ainsi le conflit avec le tendon extenseur,
  • Raccourcir légèrement le gros orteil. On diminue ainsi les contraintes en compression de l’articulation,
  • Changer l’orientation de l’articulation pour retrouver du cartilage sain au niveau de la tête du métatarsienne,
  • Surélever légèrement le gros orteil afin d’aider à passer le pas lors de la marche.

les conséquences de l'hallux rigidus : douleur liée au conflit entre l'ostéophyte et le tendon extenseur, usure du cartilage. On a dessiné ici les principes de l'intervention chirurgicale conservatrice qui associe une ostéotomie de réorientation et une résection de l'ostéophyte

Ces gestes chirurgicaux peuvent être réalisés par de chirurgie percutanée plus ou mois associée à un contrôle arthroscopique

Traitement de l'hallux rigidus sous arthroscopie

Il n’y a généralement pas besoin de fixation par vis ou tout autre matériel.
Le résultat de cette chirurgie est généralement bon, néanmoins, l’articulation reste toujours détériorée. Il peut arriver que l’arthrose continue quand même d’évoluer.

Le traitement chirurgical non conservateur

Il consiste à enlever l’articulation et la remplacer par une prothèse ou à la supprimer définitivement en faisant fusionner la première phalange avec le métatarsien (arthrodèse).

Hallux rigidus : préparation sous arthroscopie de l'articulation avant arthrodèse

L’avantage du traitement par prothèse est la conservation de la mobilité. Néanmoins, le résultat à long terme est encore aujourd’hui inconnu. En cas d’échec, il est beaucoup plus difficile de se rattraper.

L’avantage de l’arthrodèse est qu’il s’agit d’une technique sûre avec des résultats connus à long terme. Le blocage de l’articulation est bien supporté la plupart du temps et permet de retrouver un chaussage normal (même avec des talons) et de récupérer une activité sportive au même niveau qu’avant l’intervention.

Les échecs de l’arthrodèse sont liés à l’absence de cicatrisation osseuse. Plusieurs facteurs ont été mis en cause comme le tabagisme.

Afin d’améliorer le résultat, il convient de respecter au maximum le processus de cicatrisation. C’est pour cette raison que la technique mini-invasive sous arthroscopie représente pour nous la technique de choix (fig 6).

Radiographie avant et après une arthrodèse de l'articulation métatarso phalangienne du gros orteil dans le cadre d'une arthrodèse

Les suites opératoires

Vous sortirez de la clinique au bout de 48 heures, immobilisé dans une chaussure spéciale pour une durée de 3 à 6 semaines selon l’intervention réalisée.
Un premier pansement est prévu au bout de 15 jours . Vous ne pouvez pas conduire une voiture pendant 45 jours.

voir la vidéo de l’intervention

Traitement miniinvasif chirurgical d’un hallux valgus
Il s’agit d’une animation 3D sur le traitement chirurgical mini invasive de l’hallux rigidus ou dorsal bunion. Il s’agit d’une technique utilisant l’arthroscopie (petite caméra dans l’articulation) Vidéo réalisé par le Dr Stéphane Guillo (0556121440)

Découvrez l’hallux Rigidus osteo arthrodese en images ici