Instabilité de la cheville

L’instabilité de la cheville par déficit des ligaments.

De quoi s’agit-il ?

L’instabilité est une sensation. Elle se définit par l’impression que la cheville se dérobe, qu’elle « lâche », que l’on ne la contrôle plus. Outre le déficit ligamentaire qui sera traité dans ce chapitre, les causes de l’instabilité peuvent être multiples.

Un peu d’anatomie pour comprendre

L’instabilité de cheville peut donc être due au déficit de la fonction du ligament. Ce dernier peut être génétiquement trop élastique (ce que l’on appelle l’hyperlaxité constitutionnelle) ou il peut être endommagé par les différents épisodes d’entorse (cause extrinsèque).

Dans les deux cas, on aboutit à des mouvements anormaux dans la cheville (laxité)

La ligamentoplastie de cheville est indiquée quand il existe un déficit de la fonction du ligament. Il est important dans ces conditions de stabiliser la cheville pour la protéger contre la dégradation arthrosique (en savoir plus sur l’arthrose)

La cheville instable entraine une usure du cartilage qui commence en interne

Néanmoins, après une entorse de cheville, il faut toujours commencer par une immobilisation afin d’essayer de faire cicatriser le ligament de façon naturelle.
On propose une chirurgie de ligamentoplastie seulement si il persiste une instabilité après l’immobilisation et la kinésithérapie adaptée.

Les examens complémentaires utiles

Ils permettent de mettre en évidence la laxité, de rechercher des lésions associées et de faire un bilan ligamentaire. Le bilan radiographique d’une instabilité de cheville peut comporter plusieurs examens

Radiographie simple du pied de profil et en charge
En plus, on pourra effectuer des clichés spécifiques dont le but est essentiellement de mettre en évidence une arthrose débutante (AMI view).

On peut également réaliser des clichés en stress

Cliché en stress pour mettre en évidence le bâillement entre l'astragale et le tibia

Ces clichés ont pour but de dépister un baillement entre l’astragale et le tibia, secondaire au déficit des ligaments

Un arthroscanner est effectué essentiellement pour faire un bilan du cartilage. Il est possible également de mettre en évidence l’existence de lésions ligamentaires.

Le traitement chirurgical de l’instabilité de la cheville

Le traitement chirurgical a pour but premier de stabiliser la cheville et donc de combler le déficit du ligament : c’est la ligamentoplastie. Le but d’une ligamentoplastie n’est pas de traiter la douleur mais l’instabilité. Il est important de savoir que cela n’entraînera pas forcement la disparition de l’ensemble des douleurs.