Lésions ostéochondrales du dôme Talien

Diagnostic des lésions ostéochondrales du dôme Talien de la cheville

Les lésions ostéochondrales surviennent après des traumatismes répétés au sein de l’articulation. Cependant, des études plus récentes suggèrent la possibilité de causes métaboliques ou génétiques, qui peuvent altérer l’architecture ou la composition des os.
Les lésions d’origines traumatiques, comme chez les patients ayant des antécédents d’instabilité de la cheville, touchent à la fois le cartilage et l’os sous forme de perte de substance. Parfois une lésion kystique se forme au sein de l’os, qui peut, si elle progresse, provoquer l’effondrement du cartilage.
Les symptômes sont la douleur, l’œdème, l’instabilité ou des blocages dans l’articulation touchée.

Les lésions ostéochondrales peuvent interférer avec des activités sportives ou non, entraînant une douleur à la marche et peuvent empêcher d’accomplir les activités quotidiennes habituelles.
Le diagnostic se fait par un examen physique approfondi, combiné avec un bilan d’imagerie : radiographies mais surtout arthroscanner et IRM. Celui-ci est également nécessaire pour définir le traitement le plus approprié.

Traitements des lésions ostéochondrales du dôme Talien de la cheville

Selon la taille de la lésion et l’atteinte cartilagineuse, plusieurs interventions peuvent être pratiquées la plupart du temps sous arthroscopie.

  • Le curetage/avivement de la lésion consiste à retirer les tissus pathologiques.
  • Le comblement par greffe qui remplit d’os spongieux la cavité
  • La greffe de cartilage (mosaïcplastie).